Choisir la province (Canada) ou l'État (États-Unis), et la langue.

Services en ligne – AccèsD, AccèsD Affaires, courtage en ligne, courtage de plein exercice.

Se connecter aux services en ligne de Desjardins.
 

Vous êtes ici :

Votre navigateur est configuré pour refuser les fichiers témoins (cookies). Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles. Certaines informations présentées pourraient aussi s'adresser à d'autres utilisateurs que vous.
Voir la procédure pour activer les cookies

La version de votre fureteur n'est pas supportée par le site. Certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner correctement ou ne pas être disponibles.
Voir la procédure pour mettre votre fureteur à jour

Vague de fraude de type « client mystère »

Les fraudeurs rivalisent d'imagination pour détourner votre argent ou obtenir vos renseignements personnels. Nous vous donnons des conseils pour reconnaître les fraudes et vous protéger.

Les provinces du Québec et de l'Ontario connaissent actuellement une vague de fraude à l'emploi de type « client mystère ». Les fraudeurs envoient massivement par la poste une série de chèques libellés aux noms de victimes potentielles. À ces chèques sont jointes des lettres en anglais avec les instructions suivantes :

  • On vous invite à prendre part à une campagne de clients mystères.
  • On vous demande d'utiliser et d'évaluer les services de Western Union.
  • On souhaite obtenir votre opinion sur votre expérience au moyen d'un formulaire d'évaluation.
  • Vous pouvez conserver une partie du montant reçu par chèque en guise de remerciements pour les services rendus, et retourner la balance.

Ce stratagème implique :

  • l'encaissement du chèque, dont le montant varie souvent entre 900 $ et 4 500 $
  • le dégel des fonds ou l'utilisation de votre transit autorisé pour accéder à la totalité des fonds
  • le retrait de l'argent et le transfert au fraudeur par Western Union.

Les risques encourus

  • Vous serez plus tard informé, par votre institution financière, que le chèque était frauduleux.
  • Si vous avez déjà déposé le chèque et envoyé des fonds par transfert électronique, vous êtes susceptible de subir une perte monétaire.
  • Nul n'est à l'abri d'une telle tentative de fraude puisque les malfaiteurs utilisent les registres publics (Canada411, annuaires divers, etc.) pour envoyer des faux chèques.

Comment vous protéger de ce type de fraude

  • N'encaissez jamais un chèque non sollicité ou dont vous ignorez la provenance.
  • Un employeur légitime ne vous demandera jamais de lui remettre une partie des fonds qu'il vous a versés.
  • Méfiez-vous des courriels, des textos ou des lettres non sollicités d'individus ou d'entreprises qui vous offrent un emploi.
  • Si cela semble trop beau pour être vrai, c'est probablement le cas.

Que faire si vous êtes victime de cette fraude

  • Si vous n'avez pas encore déposé le chèque, rapportez-le dans les plus brefs délais à votre institution financière.
  • Si vous avez déjà déposé le chèque, il est important de communiquer avec l'institution financière où le dépôt a été fait, en mentionnant que vous croyez être victime d'une fraude et que vous avez déposé un chèque potentiellement contrefait.
  • Déposez une plainte à la police.

Voir un exemple de lettre frauduleuse (en anglais seulement, PDF, 1,83 Mo) - Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Barre d'outils